Jacqueline McKINLEY

[Adapté et traduit de sa page personnelle du site de la société britannique Wessex Archeology]

Jacqueline McKinley travaille dans l’archéologie depuis 1977 et a rejoint Wessex Archaeology en 1993 en tant qu’archéologue de terrain et ostéoarchéologue. Maintenant ostéoarchéologue principal, elle a, tout au long de sa carrière, été impliquée dans les développements généraux en ostéoarchéologie et/ou archéologie funéraire, y compris les procédures légales, les directives sur les fouilles et le traitement post-excavation des dépôts mortuaires et l’interprétation des processus de formation / rites mortuaires. J’ai beaucoup écrit sur la crémation, y compris des méthodologies et des études sur les aspects de la technologie des bûchers et des rituels de crémation.

Elle est membre fondatrice de la British Association for Biological Anthropology and Osteoarchaeology (BABAO), contributrice et co-éditrice de BABAO / IFA Standards for Recording of Human Remains et membre du Advisory Panel on the Archaeology of Burials in England (APABE) . Elle est également conférencière invitée régulierement dans diverses universités, lors de conférences nationales et internationales et de sociétés locales, et a été une contributrice régulière à Time Team et à d’autres documentaires télévisés.

Sa fascination pour les restes humains – la plus intime des signatures archéologiques – a commencé à l’université où elle a commencé son étude des restes incinérés et du rite mortuaire de crémation (alors largement ignoré et souvent mal compris). Le plaisir de travailler dans le monde commercial est sa grande variété de matériaux rencontrés, du mésolithique au post-médiéval, et la variété des rites mortuaires reflétés (par exemple, la crémation, l’exposition, la manipulation humaine et animale, la conservation).

Jacqueline McKinley
Jacqueline McKinley

Emissions

Dans le secret de Stonehenge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.